Paroisses : Chevetogne, Conjoux, Conneux, Enhet, Pessoux

Mars 2024

ÉDITO

En marche vers la semaine sainte

Depuis le mercredi des cendres, nous sommes en marche vers la semaine sainte. Nous allons revivre liturgiquement les derniers jours de l’existence du Christ parmi nous. En célébrant les étapes de sa dernière semaine, spécialement les trois jours les plus saints (depuis la dernière Cène jusqu’au matin de Pâques), nous serons réellement présents aux événements vécus par le Fils de Dieu. Nous pourrons à nouveau, par notre foi et notre amour, puiser à la source infinie qui jaillit de ces événements, nous laisser enseigner et transformer par la passion, la mort et la résurrection du Fils de Dieu qui nous a aimés jusqu’à l’extrême. Saint Paul a compris que le Christ l’a aimé personnellement et s’est livré pour lui personnellement. Il écrit même ceci aux chrétiens de Galatie : « ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré pour moi » (Ga 2,20).

Durant la semaine sainte, puissions-nous chacun « expérimenter », dans la foi, comme saint Paul, qu’à travers sa passion et sa mort, Jésus nous a aimés personnellement et a donné sa vie pour chacun de nous personnellement. Puissions-nous dire alors comme saint Paul : « Jésus m’a aimé et s’est livré pour moi ! » Cette « expérience » dans la foi pourrait nous bouleverser totalement.

Notre travail de discernement continue

Dans ce numéro de En communion, vous trouverez un compte-rendu de la suite de notre travail de discernement. Cette fois, nous avons notamment abordé la question de la « qualité » des Eucharisties dominicales dans notre Unité Pastorale. Pour mieux répondre aux attentes, spécialement celles des jeunes, diverses pistes sont proposées, mais une catéchèse sur le sens de la liturgie eucharistique s’avère indispensable. Il s’agit d’aider chacun à entrer toujours davantage dans le mystère de l’Eucharistie. Il faut peut-être purifier nos attentes et éduquer toujours plus notre « sens » de l’Eucharistie. La qualité d’une célébration liturgique n’est pas de l’ordre d’un spectacle « fun ». Il s’agit d’un mystère dans lequel on entre par la foi et l’amour. La célébration liturgique est assez dépouillée et sobre émotionnellement : le mystère nous dépasse infiniment, c’est infiniment au-delà de nos émotions. C’est le salut offert par Dieu qui est annoncé et célébré dans chaque Eucharistie. Ce n’est pas rien ! (voir plus bas)

En vous souhaitant une belle montée vers Pâques,

 Abbé Pascal-Marie Jerumanis avec toute l’équipe pastorale

Équipe pastorale de notre Unité :

Les abbés Pascal-Marie Jerumanis (modérateur), Christophe Malisoux et Noé Vermeer
Pietro Bergamo, Francesca Chinelatto, Dominique Declerfayt, Béatrice Focant et Maurice Van Caillie.

Prêtres référents:

Abbé Pascal-Marie Jerumanis, doyen: pour la paroisse de Ciney et modérateur pour les paroisses de Braibant/ Achêne, Chapois, Leignon et Sovet/ Chevetogne, Conjoux et Pessoux
(GSM / )

Abbé Christophe Malisoux:pour les paroisses d’Achêne, Chapois, Leignon et Sovet
(GSM /  )

Abbé Jonas Touré: pour les paroisses de Chevetogne, Conjoux et Pessoux et en second pour la paroisse de Ciney
(GSM / )

Abbé Gérard Rwisasu: en second pour la paroisse de Ciney
(GSM / )

Abbé Noé Vermeer: pour la paroisse de Braibant et en second pour la paroisse de Ciney
(GSM / )

Assistants paroissiaux:

Béatrice Focant (), Florence Desbuleux (),
Sébastien van Ravestyn ()

Annonces pour notre unité pastorale

Intentions des messes célébrées

Le temps du discernement