Février 2023

ÉDITO

La foi authentique se manifeste par l’amour

Le 22 février, ce sera le mercredi des cendres avec le début de notre démarche du carême. Comme, cette année, le pape François ne nous propose pas de message pour ce temps liturgique, relisons quelques extraits du dernier message de carême du pape Benoît XVI. Avant de renoncer à sa charge le 28 février 2013, il avait préparé un message pour le carême de cette année-là. Benoît XVI nous invitait à réfléchir sur le lien indissociable entre la foi et l’amour : « Toute la vie chrétienne est une réponse à l’amour de Dieu. La première réponse est précisément la foi comme accueil, plein d’émerveillement et de gratitude, d’une initiative divine inouïe qui nous précède et nous interpelle. Et le « oui » de la foi marque le début d’une histoire lumineuse d’amitié avec le Seigneur, qui remplit et donne son sens plénier à toute notre existence. Mais Dieu ne se contente pas que nous accueillions son amour gratuit. Il ne se limite pas à nous aimer, mais il veut nous attirer à lui, nous transformer de manière profonde au point que nous puissions dire avec saint Paul: ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi (cf. Ga 2, 20). Quand nous laissons place à l’amour de Dieu, nous devenons semblables à lui, nous participons de sa charité même. Nous ouvrir à son amour signifie le laisser vivre en nous, et nous conduire à aimer avec lui, en lui et comme lui; ce n’est qu’alors que notre foi devient vraiment opérante par la charité (cf. Ga 5, 6) et qu’il prend demeure en nous (cf. 1 Jn 4, 12). »

Un programme pour notre carême

Faut-il se contenter d’être un croyant qui met uniquement l’accent sur la foi et la vie de prière et méprise les œuvres de charité en les réduisant à une pure action sociale ? Mais on peut aussi tomber dans l’excès inverse qui correspond tellement à la mentalité de notre monde sécularisé, en pensant que les œuvres de charité remplacent la vie de foi. Benoît XVI nous met en garde : « Pour une vie spirituelle saine, il est nécessaire aussi bien de fuir le fidéisme que l’activisme moral. » Une vie de foi et de prière n’est authentique que si elle se manifeste dans une vie de charité. Mais, pour aimer vraiment comme Dieu, nous devons accueillir de plus en plus son amour par la foi et c’est ce qui se vit tout spécialement dans la prière. Voilà tout un programme. Saint temps de carême à toutes et à tous !

 

Abbé Pascal-Marie Jerumanis, votre doyen.